La lune en moi

bonjour à toutes et tous,

Avec les années, je me connais de mieux en mieux. Normal me diras tu ? oui peut être … en tout cas je sais écouter mon corps, et ça tu ne peux pas me dire que c’est donné à tout le monde car sinon il y aurait beaucoup moins de burn out ! Aujourd’hui j’écris avec le coeur, un peu comme si tu étais en face de moi et que l’on discutait, parfois je te demanderais ton avis, ton ressenti, hâte de les lire en commentaires.

Quand on naît fille, on est déjà cataloguée. A aucun moment garçon et fille ne sont égaux. Les esprits sont enfermés dans des boîtes sociales. (il n’y a qu’à regarder les catalogues de Noël et pourtant nous sommes en 2018…) bref, ce n’est pas mon sujet du jour ! même si je pourrais beaucoup écrire dessus aussi ! Ce que je veux dire, c’est que l’on naît fille, et on grandit, on nous place dans des rôles à jouer. Certains nous décrédibilisent et ce, même venant de femmes !

Il y a quelques semaines, j’ai du faire faire un vaccin à mes enfants. (oui pour moi c’est un supplice, bref..) et quand le médecin (femme, que j’appréciais…) a dit à mon fils, allez viens tu n’es pas une fillette, devant ma fille… j’ai été choquée des paroles, pour mon fils, pour ma fille, pour moi et même pour le médecin elle même. Comment une femme peut elle tenir des propos sexistes ?! ça m’a rappellé la campagne “courir comme une fille” tu la connais? cadeau

Quand j’étais ado, et que l’on avait sport, j’ai eu un prof, qui ne voulait pas entendre qu’en période de règles, nous étions plus fatiguées, moins enclines à courir comme des dératées pour ses fichues évaluations ! Sa phrase favorite : “ma femme (un ami à Columbo ?^^) a fait ses meilleures performances pendant ses règles ! euh … ok tant mieux.. mais .. bref,

je suis sûre que si je fouille ma mémoire et si tu fouilles la tienne on pourrait encore en avoir plein des anecdotes (d’ailleurs laisse m’en une en com ça me fera plaisir !)

Tout ça pour en arriver où, te demandes tu ? et bien j’écris cet article, assise dans mon lit. Mes lunes sont arrivées en fin de nuit et j’ai décidé de faire cet article témoignage.

Je les ai senties arrivées, depuis 2 jours mon moral était au plus bas, plus d’énergie, je voyais le verre à moitié vide. Et voilà qu’elles sont là.

  1. je mets des chaussettes, pas de contact de mes pieds nus sur le sol directement, sagesse d’une chamane canadienne

  2. je m’emmitoufle dans mon peignoir cocooning

  3. je vais chercher Clary Sage, mon huile essentielle pour apaiser les douleurs… oui j’ai toujours eu des règles douloureuses, oui je ne suis jamais en forme ces jours là. N’en déplaise à mon ancien prof de sport crétin

  4. Je décide qu’aujourd’hui ce sera au ralenti car mon corps et mon esprit en ont besoin

moonmother.jpg

Je suis une femme très speed, je suis certainement hyperactive, mais je m’écoute.

Il y a quelques années, j’animais des cercles de femmes, j’aime libérer la parole, permettre aux femmes d’exprimer ce qu’elles ont refoulé. Les aider à se libérer de certaines charges émotionnelles. Et à cette époque je voulais faire la formation de Miranda Gray pour devenir Moon Mother. Et puis mon chemin a été brutalement stoppé. Et je ne l’ai pas faite. Mais je vais te parler de ce que je sais. Un jour viendra ou je ressentir certainement à nouveau cette “envie”.

petite fille.jpg

La femme minimise le rôle de ses règles, la société, les hommes nient ou ridiculisent les règles et la femme en général. Il n’y a qu’à voir les publicités pour les serviettes hygiéniques, les tampons, maintenant on a une pub pour la cup… comme si nous étions limitées à cette image… ensuite les serviettes ou culottes pour les fuites urinaires mais bordel stop quoi ! Notre sang n’est pas impur ! Si nous avons des fuites urinaires c’est que nous avons eu des bébés, et que notre périnée a souffert ! ce n’est pas notre faute, ce n’est pas que notre corps est inférieur à celui de l’homme !

Nous sommes toutes 4 femmes en 1 ! Nous passons au fil de notre cycle par 4 énergies qui se répètent indéfiniment.

Nous vivons chaque mois un résumé de notre vie en accéléré.

Les femmes ont besoin de transmettre, et besoin de s’entraider au lieu de rivaliser.

En apprenant à écouter notre corps, les hausses et les baisses de notre moral, de notre énergie, de nos envies diverses et variées, nous sommes plus en accord avec nous même.

Dans la tradition, le cycle de la femme est déjà relié au cycle de la lune. Ainsi, la lune croissante correspond à la période entre la fin des règles et l’ovulation, associée à La Vierge, à la jeune fille. Notre adolescence en somme, où nous avons plein de projets pour notre vie future d’adulte. Moment des rêves, nous sommes libres. Moment du cycle où nous sommes pleine d’énergie pour nous, nos écoutons notre intuition et la suivons.

jeune fille.jpg

Ensuite vient la phase de la pleine lune, associée à la Mère, toute son énergie ne lui est plus destinée, elle protège les autres, elle couve et aide, l’énergie créée va pouvoir donner naissance. C’est notre âge adulte. On se met un peu entre parenthèse. Nous élevons nos enfants, nous accompagnons notre compagnon dans sa réussite.

maman.jpg

La lune décroissante est reliée à la phase entre l’ovulation et les règles.

L’énergie ralentie, mais l’appétit sexuel est décuplé. Nous devenons charmeuses, Nous sommes l’Enchanteresse. Nos enfants ont grandi, nous nous permettons de penser à nous. Nous redevenons séductrice.

enchanteresse.jpg

“La nouvelle lune et la Sorcière Noire représentent la phase des règles. La Sorcière personnifie les énergies physiques féminines retirées du monde extérieur et l'introversion de sa conscience vers le monde intérieur de l'esprit. Pendant cette période, les énergies créatrices internes sont en formation dans la pensée pour faire naître une vie nouvelle et une descendance conceptuelle.

Phase de repos. Si on ne s’écoute pas, c’est là que l’on peut perdre confiance en nos compétences. C’est là que la fatigue nous submerge, que nous avons plus de mal à enchaîner… Je suis heureuse aujourd’hui de pouvoir m’écouter, écouter mon corps.

grand mére.jpg

Vécus ici ou là….

Quand ma mère a eu ses règles, ma grand mère l’a giflée ! Mais quelle est donc cette transmission par la violence… quand j’ai eu les miennes, ma mère m’a expliqué gentiment, tranquillement ce qui se passait en moi. Mieux, non ? et toi comment ça s’est passé pour toi ?

Les petites filles qui grandissent ont besoin de comprendre, d’apprendre à se connaître. Je suis heureuse d’avoir une fille car je vais pouvoir lui transmettre en douceur tout ça.

Notre société s’est enrayée, tout est allé très vite. Nous avons oublié tellement de choses primordiales.

Si tu veux aller plus loin je t’invite à lire Lune Rouge de Miranda Gray ou celui ci qui est en accés libre en PDF : La femme lunaire

En sentant l’envie d’écrire cet article, je me suis rappelée que je n’utilisais plus mon cadran lunaire, alors je pense que cet aprés midi, je vais peut être me le refaire. Tu trouveras les infos dans le pdf partagé.

Belle découverte de toi même

crédits photo : la plupart viennent de Unsplash sinon j’ai gardé la source.